Le verre de Murano séduit par ses couleurs brillantes et sa haute qualité.
Mais qu’y a-t-il derrière ce verre qui fascine les amateurs et les collectionneurs du monde entier depuis des siècles ?

On sait que les artistes verriers du XIIIe siècle ont réussi au fil du temps à s’assurer un monopole grâce à leurs connaissances secrètes.
Le verre de Murano a contribué à l’incroyable richesse de Venise en tant que l’un des centres commerciaux et économiques les plus importants d’Europe. En 1291, afin de prévenir les incendies dans le centre de Venise et de protéger les connaissances secrètes sur la production, tous les artistes verriers ont été amenés sur l’île voisine de Murano.

Il leur était interdit de quitter l’île sous peine de mort. Aujourd’hui, une centaine de petites entreprises sont toujours en possession de l’un des plus grands secrets artisanaux de l’histoire de l’art. Pour maîtriser cet art, qui s’est transmis de génération en génération au fil des siècles, une longue formation, de plus de 10 ans, est nécessaire.
Le travail du verre à des températures allant jusqu’à 800° C exige une grande dextérité.

PHOTO-2022-04-28-12-55-02.jpg
 
achor site.jpg

Le GROUPE ACHOR SA a été fondé en 1974 dans le canton du Jura, berceau de l’horlogerie Suisse.
La société se consacre à la conception et commercialisation de montres innovantes. C’est dans les années 1980 qu’a débuté la fabrication de cadrans en verre de Murano, un défi technique majeur.

En 2017, le GROUPE ACHOR SA dévoile sa nouvelle marque de montres appelée YUNIK. Elle représente une occasion rare de bousculer les conventions de la mode et de faire revivre le verre de Murano, un matériau très populaire depuis le XIIIe siècle et produit à Venise, la ville des amoureux.

Delémont vue du ciel ZI-1.jpg